[Livre] Les vitamines du soleil

Titre : Les vitamines du soleil.
Auteur : Marc Dugain.
Collection : Collection Folio 2 € (n° 5898).
Acheté : Le 31 Décembre 2015, le Grain des Mots, Montpellier.
URL : Les-vitamines-du-soleil.


Franchement, je n’ai pas bien compris cette nouvelle.

C’est une histoire d’un dramaturge qui a vu une femme en lisant un de ses œuvres de théâtre lorsqu’il était en vacances. Surtout, c’était une pièce pas vraiment connue. Intrigué par cette coïncidence, il a adressé la parole à cette mystérieuse inconnue. Puis, cette dame lui a demandé de lire la pièce ensemble. C’était une pièce de scène de ménage entre un couple et je l’ai trouvé excessivement compliquée. Dans cette pièce de théâtre, un homme voulait quitter de sa copine car il s’est rendu compte qu’il l’aime de plus en plus au fil du temps et il avait peur de la perdre. À mon avis, c’est absolument débile !

Et par la suite, la mystérieuse femme a avoué qu’elle était la magistrate qui s’était occupée de la mort de la copine de ce dramaturge. Quoique toutes les traces aient manifesté que c’était un crime, un meurtre, cet homme n’était pas coupable par manque d’épreuve. Ensuite, ils ont discuté beaucoup et cet homme me paraissait cinglé et vaniteux, car il n’avait pas du tout de logique et il était bavard comme un perroquet. Enfin, il s’est séparé et la magistrate est morte après trois mois, à cause du cancer.

Pour cette nouvelle, j’ai des questions qui m’énervent un peu :

  1. Effectivement, l’homme a tué sa copine ou non ? Personnellement, je crois que OUI.
  2. Pourquoi la magistrate est allé chercher l’homme ? Par la curiosité ? Je pense qu’elle voulait savoir le fait mais l’homme était trop rusé et elle pouvait faire rien à cause de la maladie.

Généralement, bien que j’aie utilisé très souvent le dictionnaire pour chercher les mots, je me suis bien amusé par ce livre. Parfois j’ai éclaté de rire grâce aux intrigues, par exemple, pour séduire la dame, l’homme a dit qu’elle était la seule personne bien habillée sous la canicule, à ne pas offrir le corps au cancer de la peau. Elle l’a répondu « Vous concernant, je ne connais pas votre logique, mais moi, j’en ai déjà un … » Quelle flatterie ! Mais, je ne suis pas non plus arrivé à comprendre la logique de ce dramaturge ou l’homme dans la pièce de théâtre. En fait, j’ai trouvé que les œuvres du dramaturge étaient inspirées par sa vie et il les a utilisées pour manifester ses sentiments ou enregistrer le fait, puisque les œuvres ne pouvaient pas devenir épreuves ! De plus, cette nouvelle est extraite du recueil « En bac, les nuages » et je le lirai à l’avenir pour savoir plus sur cette histoire.

Bon, j’aime lire et je vais continuer à lire les nouvelles comme ça. C’est vivement recommandé de lire pour tuer le temps, pratique le français et s’amuser !