La nouvelle vie en france-3

Cet article est corrigé Samedi 2 Janvier 2016 grâce à Clémence, qui est le professeur d’IFLS. Merci beaucoup !!!

Même si nous sommes dans l’ère de l’information, il n’y a pas beaucoup de personnes qui possèdent un blog. Donc, pourquoi j’ai dressé un blog ? Au début, certains amis ont eu leurs propres blogs, et pour suivre la mode, j’ai aussi loué un cloud et dressé mon blog. À ce moment-là, j’aimais écrire des articles sur les techniques ou les mathématiques. Mais, j’ai trouvé que peu de personnes s’y intéressaient. Au surplus, je n’ai plus eu le temps de composer des articles si compliqués. Maintenant j’utilise ce blog pour noter ma belle vie. Je suis un homme un peu sentimental et beaucoup de choses se passent tous les jours. Donc parfois j’aime noter mes pensées ici. J’espère faire la connaissance de gens intéressants par ce blog un jour. En ce moment, pour pratiquer le français et à cause du manque de temps, j’écris seulement en français.

Toulouse & Albi

Un week-end, j’ai visité Toulouse et Albi avec six copains: deux cambodgiens et quatre chinois. Globalement, c’est bien. Les gares sont plus petites que je l’imaginais et le processus est plus simple qu’en Chine. Il n’y a pas de contrôle de la sécurité et on utilise les machines pour composter les billets. Techniquement, quiconque pourrait monter dans le train sans billet. Mais il y a des contrôleurs et il faut réserver les places pour le TGV. De plus, l’hôtel IBIS est vraiment parfait. Même si Sophie, la patronne de mon association, me recommande souvent un site web pour trouver des hébergements gratuits, je préfère la chaîne d’hôtels.

Le premier jour, on a visité la cité de l’espace qui est vraiment grande. On aurait dû prévoir 5heures pour la visite. Mais le voyage était tellement fatigant que pendant le film du télescope spatial Hubble, presque tout le monde a fait une petite sieste. Personnellement, la chose la plus amusante, c’est de regarder des taches solaires en utilisant la lunette astronomique. C’est toujours exaltant de découvrir le secret de l’univers. Le soir, on a marché une dizaine de kilomètres de la gare au pont-neuf. Je n’ai pas pu regarder le pont distinctement car il faisait nuit. Sur la rive, il y avait des jeunes qui bavardaient sur la pelouse. C’était superbe de profiter de ce moment agréable sauf que la rivière était un peu sale.

Dimanche, on est parti à Albi. C’est une petite ville avec un petit quai simple. Il n’y avait pas beaucoup de gens dans la rue, comme à Villeneuve-sur-Lot. Quand nous sommes sortis de la gare, une gentille dame nous a dit « Bienvenue à Albi ». C’est vraiment dommage qu’on n’ait pas visité la cathédrale grandiose qui est très connu. Selon Wikipédia, son édification a duré environs deux siècles, de 1282 à 1480. En France, il y a des cathédrales, des églises partout. C’est la puissance de la foi. C’est la religion qui a créé tous les chefs d’œuvre exquis. J’aime les vitres colorées et les orgues. Chaque fois que j’entre une église silencieuse, je ressens du calme et de la paix bien que je sois athé. Après, on a visité le palais de la Berbie où se situe le musée Toulouse – Lautrec. Comme c’était presque midi, on n’est pas entré dans le musée. À propos, dans la boutique de souvenirs, les cartes postales sont moins chères que celles des boutiques dans la rue. Après le déjeuner, on a fait une promenade le long du Tarn et on a pris beaucoup de photos sur le Pont Vieux. Les noms des ponts sont amusants ici. Le premier pont qui a été construit au Xe siècle s’appelle Pont Vieux. Le deuxième pont qui a été construit en 1864 pour le train s’appelle Pont Neuf et le troisième pont sur le Tarn s’appelle Pont du 22 Août 1944. Parce que on ne peut pas le nommer « Pont Le Plus Neuf », donc c’est vraiment sage d’utiliser la date ! Par malheur, on a perdu beaucoup de temps après. C’était ma faute. J’ai persisté à traverser la rivière par le Pont Neuf qui sert seulement pour le train. Mais il y aura un nouveau pont dans 3 ans, selon une dame. Et le musée de la mode que nous avons visité n’est pas du tout intéressant pour nous.

Quant à la nourriture française, l’expérience à Toulouse n’a pas été très bonne. À ce qu’on dit, les canards sont connus et le Cassoulet est surtout exquis. Du coup, on a choisi un restaurant qui a reçu une bonne note. Il s’appelle « La cave du Cassoulet » et si j’avais eu une deuxième chance, je n’y serais jamais entré. C’est un peu exagéré mais la soupe qui était garnie de soja était plutôt visqueuse et salée. Personne n’aimait son goût. Le soupe cachait aussi le goût de la cuisse de canard. Franchement, quoique le cassoulet ne soit pas assez savoureux, le foie gras était vachement succulent. Je suis tombé dans une euphorie en goûtant du pain croquant accompagné du foie gras qui était fondant.

Par chance, le même soir, on a trouvé une pizzeria excellente. J’ai une petite faiblesse pour les pizzas servies des fromages et de la viande ! Les cuisses et ailes du poulet étaient aussi passionnantes. Je les ai mangées sur le pouce. Donc maintenant je me souviens qu’une pizza était farci et j’ai oublié tous les autres détails.

À tout prendre, ce voyage s’est bien passé et je suis assez capable de voyager en France sans souci. Bravo !

La guerre

Le 11 Novembre 2015, c’était le jour de l’Armistice. Il y a 97 ans, la première guerre mondiale a été finie. Pour commémorer les sacrifices de la guerre, j’ai assisté à une cérémonie avec Jean-Philippe. Ce jour-là, il faisait nuageux et un peu froid. Il y avait beaucoup de personnes se rassemblant autour de la statue qui été établie en mémoire des enfants victimes de toutes les guerres. D’abord, c’était la levée des couleurs et le chant de la Marseillaise qui dégageait une impression de sérieux. Après les lectures, c’était le dépôt de fleurs et gerbes. J’ai trouvé significatif qu’il y ait des enfants et des adolescents. C’est bien que les jeunes connaissent l’histoire et l’importance de la paix. Parce que c’est les jeunes qui sont le futur du pays et la connaissance de l’histoire est véritablement indispensable. Par exemple, au Japon, le gouvernement a altéré les livres d’histoire et la nation oubliera le massacre qui s’est passé durant la seconde guerre en Chine. À ce moment-là, quand j’étais là en train de regarder la foule, j’ai espéré qu’il n’aurait plus de guerre.

Malheureusement, seulement deux jours après, vendredi 13 novembre, il y a eu les attentats horribles à Paris. J’étais en train de regarder le match amical de football France-Allemagne. Et soudain, un ami m’a dit qu’il y a eu un accident à Paris et plusieurs morts. J’ai ouvrit l’application du Figaro tout de suite. À mesure que je lisais les nouvelles, j’ai trouvé incroyable que cette situation soit si dramatique. La télé a rapporté immédiatement les attentats après le match. À propos, le score du match est de 2 à 0. J’ai regardé la télé jusqu’à 2 heures quand le raid a anéanti les terroristes dans le Bataclan. C’était un peu difficile de comprendre tout, donc j’ai aussi lu les nouvelles en direct du Figaro. Parmi les médias français, j’adore le Figaro parce qu’il est le plus claire et son application n’a pas beaucoup de publicités ennuyeuses.

Tout le week-end, j’ai suivi de près les nouvelles des attentats. C’est la première fois que j’entende le mot «la guerre » plusieurs fois. Les frontières françaises sont même fermées. Je ressentais une atmosphère de tension intensive.

Bordeaux

Lundi 16 Novembre, on est parti à Bordeaux à 6 heures pour le titre de séjour. Mon rendez-vous était à 13 heures trente donc j’ai la chance de visiter un peu Bordeaux. Au commencement, je voulais visiter la ville avec mes camarades. Mais j’ai été fasciné par une librairie qui s’appelle Mollat quand je passais. J’ai pensé que c’était une petite librairie normale. Après être entré, j’étais étonné, excité et enthousiaste ! Quelle grande librairie ! Depuis longtemps, j’adore les librairies ! J’aime cette ambiance quand tous les clients recherchent des livres ou les lisent tranquillement. En Chine, il n’y a pas beaucoup de librairies parce qu’on peut acheter les livres en ligne en payant moins d’argent. La livraison arrive au bout d’un à trois jours. On gagne du temps et de l’argent mais on perd la joie de trouver des bons livres dans les rayonnages des bibliothèques. Après presque une heure, j’ai acheté un livre « Or noir, la grande histoire du pétrole ». J’espère comprendre mieux la situation internationale par ce livre.

Au lieu de suivre des cours, j’aime mieux prendre le temps pour une promenade le long la rivière. Il ne faisait pas beau ce jour-là et le ciel était nuageux. Au bord de la rivière, il y avait un homme jeune qui était assis sur le banc. Les pigeons jouaient autour cet homme qui regardait la Garonne sans bouger. J’ai deviné qu’il était un voyageur qui était peut-être de malheureux en amour parce qu’il y avait une guitare et un sac à dos et il semblait triste.

Afin que je puisse arriver à l’OFFI à l’heure, je n’ai pas pris le déjeuner au restaurant avec les autres. Quel dommage que je n’aie pas eu la chance de déguster la soi-disant fondue chinoise. Le sandwich que j’ai pris n’était pas aussi délicieux que celui j’avais pris à Albi. Donc, malgré le prix, ce aurait été mieux de manger dans le restaurant.

À la différence de Villeneuve, Bordeaux est une vraie métropole avec des tramways circulant au milieu de la route ou sur le pont. Il faudrait que je reste plusieurs de jours afin de la découvrir. Heureusement, après on sera invité par les anciens polytechniciens pour re-visiter Bordeaux. Je m’attends à un merveilleux voyage.

Le basketball

Valérie, qui a toujours des idées, nous a proposé de jouer au basketball ensemble pour l’intégration du groupe. Mais Ke, qui est véritablement un élève assidu, n’était pas d’accord avec cet évènement parce qu’il y avait trop d’activités. Personnellement, je suis de son avis mais c’est toujours intéressant d’essayer faire du sport. Quoiqu’on se soit disputé un peu, Ke a marqué plusieurs points et je crois qu’il a passé du bon temps. Cela m’a choqué que j’aie aussi marqué 4 points sur un coup de chance. Mais j’ai encore des problèmes pour saisir et contrôler la balle de basketball. Il me faudra plus de practique après.

Aujourd’hui, pendant l’auberge espagnol, Valérie a offert des cadeaux à tout le monde. La coupe qui est une poupée-tournesol est vachement rigolote ! Quand on l’allume, son cou (la tige) tourne avec la musique et elle cligne même ses yeux. Il ne faut pas oublier de la frapper pour l’allumer après avoir fait glisser le commutateur à cause du mauvais contact à l’intérieur. J’ai aussi reçu une petite poupée-poulet. Honnêtement, cette poupée me donne un sentiment bizarre mais c’est chouette quand même ! J’ai décidé de la prendre pendant le voyage et je le prendrai en photo devant les églises, les bâtiments et les merveilleux paysages.

À propos, l’auberge espagnol est une fête où tout le monde amène des plats et on les partage. Ce midi, c’était hyper passionnant qu’il y ait eu beaucoup de viande ayant une texture voluptueuse et des desserts exquis. Mais je déteste le goût amer de l’ail ! J’ai éprouvé de la répugnance en mangeant du poulet garni de l’ail.

Villeneuve-sur-Lot

06/12/2015